Waldemar Kita veut vendre le FC Nantes. L’ancien gardien de but de l’équipe de France s’est porté volontaire. Pika « non pavé » aucun

– Je ne suis pas une personne qui va se renier et dire : C’est à moi ! Je ne donnerai rien à personne. Au contraire. Je suis ouvert à toutes les suggestions tant qu’elles sont juste sérieuses. Nous n’achetons ni ne vendons le club par le biais des médias – a déclaré Waldemar Kita dans une interview à la radio française RMC Sport. L’homme d’affaires né à Szczecin dirige l’équipe nantaise depuis 2007. Il a déjà connu des promotions et des relégations en Ligue 1 avec elle, il a frôlé la relégation il y a un an. Mais cette saison est bonne. Nantes jouera la finale de la Coupe de France contre Nice en mai, et en championnat, ils sont en 10e position avec une chance d’améliorer la meilleure septième place derrière Kita. Mais l’ambiance autour de l’homme d’affaires polonais qui s’est installé en France dans les années 1970 est mauvaise à Nantes.

Mise en scène funéraire, affiches de cirque et proposition de gardien de but

Les fans ont déjà organisé de nombreuses manifestations contre le propriétaire : ils ont organisé ses funérailles, accroché des pancartes « Circus Kity » lorsqu’il a embauché Raymond Domenech, un entraîneur de 70 ans, et décidé de recourir à la force. Il y a quelques années, peu après le match, ils ont tenté de s’introduire dans les tribunes, où il y a eu des affrontements avec les gardes du corps. Votre colère a été causée par les faibles à votre avis les résultats et la mauvaise politique du propriétaire d’un des clubs les plus titrés de France.

Président nantais de Sport.pl « Je m’inquiète pour Stępiński, il n’est pas prêt à jouer »

Kita a d’abord déclaré qu’il pourrait vendre le club il y a quelques années. Il a ensuite mené des négociations très avancées avec le fonds d’investissement anglais LFE Football Group Limited. Cependant, les Français ont annoncé que l’investisseur n’avait pas fourni les garanties bancaires nécessaires, les négociations ont donc été suspendues. Jusqu’à présent, la question de la vente du club n’a pas avancé, ou du moins pas prise au sérieux.

Dans une interview avec RMC, Kita a suggéré que parfois ce processus prend un arrière-plan enfantin.

– Il y a quelques années, Mickael Landreau est venu dans mon cabinet. Il a dit qu’il avait des affaires rapides. J’ai demandé s’il voulait dire être l’entraîneur de l’équipe ? Il a répondu qu’il n’était pas intéressé par l’entraîneur et qu’il voulait reprendre le club et devenir directeur général ou vice-président. Qu’il nettoie ici, qu’il vire tout le monde, y compris mon fils, qui est le PDG. Je l’ai remercié de s’être rencontré et nous nous sommes séparés. Une dizaine de jours plus tard, je vois dans le journal qu’il est devenu l’entraîneur de Lorient. Tout était frivole », a déclaré Kita, l’informant que jusque-là, elle avait gardé l’histoire pour elle, mais récemment, les choses étaient allées un peu trop loin.

Landreau prêt à reprendre Nantes. Kita : Prenons-nous au sérieux

Kita a évoqué la visite du légendaire gardien du FC Nantes (335 matches) ou du PSG (114), ainsi que de l’équipe de France (11), car cela tourne toujours autour du club. Il est actif au sein de l’association « Collectif nantais » que Nantes veut reprendre. Landreau, qui était aussi l’invité de RMC Sport il y a un mois, a annoncé publiquement que si l’homme d’affaires voulait vendre Nantes pour 20-25 M€, l’association serait à la hauteur. Dans une interview, il s’est lui-même plaint de la politique de l’actuel président.

J. Clauss lors de l'annonce des nominations pour l'équipe de FranceDeschamps a lu le nom de Clauss et Clauss a fondu en larmes. De la viande et des flyers aux champions du monde

« C’est intéressant que Landreau m’ait fait comprendre qu’il s’occuperait lui-même de la gestion et qu’il licencierait mon fils, qui a cinq ans de formation en gestion, du club », a souri Kita.

Le PDG a ajouté qu’il ne pensait pas vendre Nantes à l’ancien gardien. – Je ne vais vendre le club à personne, ce n’est pas qu’une question d’argent. Je ne suis pas un pion, prenons-nous au sérieux », a conclu Kita.

Célestine Marion

« Fan d'alcool incurable. Fier praticien du web. Joueur en herbe. Passionné de musique. Explorateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.