Zelenskiy affirme que Macron voulait des concessions de sa part. C’était censé parler de Poutine – Wprost

Dans une interview accordée à la télévision italienne RAI, Volodymyr Zelensky n’a pas ménagé ses mots amers à propos d’Emmanuel Macron. Le président ukrainien a affirmé que le dirigeant français tentait en vain de dialoguer avec Vladimir Poutine. L’homme politique a révélé qu’au cours d’une des conversations téléphoniques, il serait persuadé d’abandonner une partie des terres ukrainiennes au profit de la Russie. – Nous n’allons pas aider Poutine à sauver la face en payant notre territoire pour cela. Ce serait injuste – a expliqué Volodymyr Zelensky.

– Pour moi, il n’est pas très correct de suggérer certaines choses liées à des concessions sur notre souveraineté pour sauver la face de Poutine. Nous ne sommes pas prêts à garder quelque chose pour quelqu’un et ainsi perdre notre territoire, a déclaré Volodymyr Zelensky.

La France réagit aux propos du président ukrainien

L’Elysée a répondu aux propos du président ukrainien. La partie française a fermement nié qu’Emmanuel Macron tentait de les convaincre de faire des concessions à la Russie. « Le président n’a jamais parlé à Vladimir Poutine de quoi que ce soit sans le consentement du président Zelensky et n’a jamais demandé de concessions au président Zelensky », indique le communiqué.

Plus tôt, les médias ukrainiens ont écrit sur la prétendue proposition du président de la France. L’agence UNIAN a rapporté qu’Emmanuel Macron voulait réussir sur le terrain des négociations, en sortant de l’impasse de la médiation existante. Le président français devrait proposer à son homologue ukrainien que l’Ukraine fasse des concessions sur sa souveraineté pour que Vladimir Poutine puisse « sauver la face ». Les mêmes informations ont été fournies par « The Kyiv Independent » sur Twitter. Comment comprendre le mot « concessions » dans ce contexte ? Cela n’a pas été rapporté par les médias ukrainiens.


A lire aussi :
Les téléphones ont de nouveau sonné au Kremlin. De quoi ont peur Scholz et Macron ?

Alaire Boivin

"Ninja typique de la télévision. Amoureux de la culture pop. Expert du Web. Fan d'alcool. Analyste en herbe. Amateur de bacon en général."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.