La France est en guerre contre la comptabilité créative. Gros impôt sur les sociétés bien?

Ce n’est un secret pour personne que Paris est le plus concerné par la fiscalité générale appelée GAFA (des noms Google, Amazon, Facebook, Apple), qui opère déjà en France.

La lutte de la France vise à réformer la fiscalité mondiale, ce qui touchera particulièrement les entreprises américaines qui évitent de payer des impôts au point de fournir des services. Jusqu’à présent, les autorités américaines sont restées sur la voie de la révolution.

Le Maire a cependant fait valoir qu’un changement dans l’administration américaine pourrait être utile pour parvenir à un accord, tandis que la chef du Trésor américain, Janet Yellen, était « optimiste » sur le projet.

Voir également: L’entreprise veut un changement dans le poivre polonais. « Ce serait bien si les autorités ne transféraient pas cette taxe »

La taxe imposée par Paris vise à fermer le système fiscal, car les plus grandes entreprises technologiques ne paient pas d’impôts dans de nombreux pays. Tout cela à cause de la comptabilité créative.

Rappelons que durant la présidence de Donald Trump, les États-Unis ont menacé d’imposer 100% de droits d’importation sur certains produits français dans le cadre de l’introduction d’une taxe qui inclut les GAFA en France en 2019. Cependant, cela s’est soldé par une menace.

bFbdohMon

Lazare Abraham

"Pionnier du café. Analyste. Passionné de musique généraliste. Expert du bacon. Organisateur dévoué. Ninja incurable d'Internet. Entrepreneur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.