La France. Le gouvernement local a interdit le foie gras. « Tradition honteuse »

Les autorités locales de certaines régions de France ont interdit de servir le foie gras dans les cantines scolaires et lors des célébrations officielles de Noël.






©stock.adobe.com


Dans de nombreuses écoles françaises, le foie gras (ou pâté strasbourgeois) est un plat traditionnel au menu du déjeuner autour de Noël. Servi de plusieurs façons – comme garniture ou tartinade.

Mais trois villes (Grenoble, Strasbourg et Villeurbanne) gouvernées par les Verts ont interdit l’utilisation du plat dans les cantines scolaires et lors des cérémonies officielles de la mairie. La décision a été prise après des années de pression de la part de l’organisation de défense des droits des animaux PETA.

Sandra Krief, membre du conseil d’administration de Grenoble du groupe Parti Animaliste, qui a également fait campagne pour l’interdiction, a tweeté que la production de foie gras est « l’une des pires pratiques ou ‘traditions’ en matière de cruauté envers les animaux ». « Le foie gras est une tradition française honteuse qui devrait être abolie comme la tauromachie », a-t-il poursuivi.

Lire la suite

Meatless : le premier restaurant mondial devient vegan

La France représente environ les deux tiers de la production mondiale de foie gras. Le pâté de Strasbourg est composé de canard gras et de foie d’oie. Les animaux reçoivent de la nourriture qui est pressée dans l’œsophage à l’aide d’un tube. La portion quotidienne de l’aliment injecté est de près de deux kilogrammes.

Dans une interview accordée à Sud Radio, Marie-Pierre Pé, directrice du Comité interindustriel français des producteurs de foie gras, a qualifié l’interdiction de « scandale ». PETA, quant à lui, fait désormais campagne contre le foie gras dans d’autres villes – Bordeaux, Lyon, Marseille et Montpellier.

En raison du fait que la production de foie gras affecte gravement le bien-être animal et est considérée comme cruelle, de nombreux pays ont interdit un tel engraissement. Le Parlement européen demande aux États membres de l’UE d’interdire l’alimentation forcée. En Pologne, un tel engraissement est interdit depuis 2000.

Lazare Abraham

"Pionnier du café. Analyste. Passionné de musique généraliste. Expert du bacon. Organisateur dévoué. Ninja incurable d'Internet. Entrepreneur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.