Les actionnaires de Stellantis échouent avec le salaire trop élevé de Carlos Tavares – Automóvel

Les actionnaires de Stellantis, géant automobile né de la fusion de PSA avec Fiat Chrysler, ont rejeté une proposition de rémunération des administrateurs lors d’une assemblée générale ce mercredi après avoir suscité une polémique en France avec une valeur « trop ​​élevée ». payer Carlos Tavares, le PDG de l’entreprise.

La proposition a reçu 52,1 % des voix contre et 47,9 % pour, Stellantis déclarant que « la société Rétroaction résultant du vote consultatif sur le rapport de rémunération conformément au règlement néerlandais AGAA, il a voté en faveur de 47,9 % et 52,1 %, respectivement, et explique dans le rapport de rémunération pour 2022 comment ce vote a été pris en compte. »

L’année dernière, selon le rapport annuel et comptable, le manager portugais a reçu 19,2 millions d’euros sans intéressement à long terme. En réponse à la question d’un actionnaire, la direction a déclaré que le montant versé « est conforme à la philosophie de la prime de performance et de la compétitivité face à la concurrence ».

Le vote intervient après que la rémunération a été critiquée par l’investisseur Phitrust, qui a été qualifié de « pas normal » par le porte-parole du gouvernement français Gabriel Attal.

« Cette rémunération extrêmement élevée est-elle socialement justifiée alors que le groupe risque de devoir faire face à de profondes restructurations avec des suppressions d’emplois dues à des surcapacités et des dédoublements post-fusion ? », s’est défendu Phitrust.

Les actionnaires ont approuvé une distribution de dividende de 1,04 EUR par action. La distribution aura lieu le 29 avril, les actions entrant sans dividende le 19 avril.

Henri Jordan

"Créateur sympa pour les hipsters. Gourou de la musique. Étudiant fier. Mordu de bacon. Amoureux du Web passionné. Spécialiste des médias sociaux. Gamer."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.