L’or tricolore ! La France a remporté le tournoi des volleyeurs de Tokyo 2020

Les Russes ont gagné quelques points en milieu de set (9h12, 13h16). Avec une bonne réception, ils ont été efficaces en attaque et à un moment donné, il aurait pu sembler qu’ils régleraient calmement la première partie en leur faveur – après l’attaque de Yegor Kljuka, il était 19h22. Les Français ont cependant réussi à se remettre d’une telle perte ! Les Russes ont fait une erreur, donc deux as ont été servis par Antoine Brizard, et Earvin N’Gapeth a ajouté un point dans l’attaque et c’était 23:22 pour le Tricolore. Ils ont également remporté des actions importantes – N’Gapeth a remporté le coup franc et Trevor Clevenot a clôturé ce match avec une attaque efficace (25:23).

Voir aussi : Le Brésil au-delà du podium ! Tie-break a sélectionné la médaille de bronze du tournoi de volley-ball

La fin réussie du premier set a encouragé les actions du tricolore au début du match suivant. A 8:4, l’entraîneur Tuomas Sammelvuo a décidé de changer de meneur de jeu. Cela n’a pas beaucoup aidé, car les Français ont continué à marquer leurs rivaux, obtenant beaucoup de chance dans quelques actions. Ce fut le cas du meneur de jeu de N’Gapeth après la bande à 19h12, ou lors de plusieurs combats précédents. Les Russes étaient toujours prêts à rattraper leurs pertes, mais la soumission de l’équipe de Laurent Tillie a été un KO. Ils ont remporté les cinq dernières actions; Jean Patry a placé le ballon comme as du service et Clevenot a marqué le score à 25:17.

Le début de la troisième édition est équilibré, mais les Français prennent rapidement l’initiative. Après un autre as de N’Gapeth dans ce match, c’était 8: 7, puis 12: 9. Les Russes n’ont pas baissé les bras, cependant, ils ont rattrapé les pertes lorsque Kljuka a terminé la contre-attaque (15:15), et après un moment Maksim Mikhailov a marqué une attaque puissante. Les combats point à point ont commencé, mais à un moment donné, le jeu solo français s’est effondré. Après deux erreurs de N’Gapeth, Sborn a deux points d’avance (19:21). Le coup franc a été donné à Sborna par l’as au service de Jaroslaw Podlesnych (20:24), et le point perdu a été ramené par le service manqué de Brizard (21:25).

Le tricolore a mieux entamé le quatrième match (7-3), mais les Russes ont rattrapé les pertes après l’impressionnant contre de Pankov sur Clevenot (8-8). Les coups ont de nouveau été échangés et le score a oscillé autour d’une égalité pendant un moment. Au final, les Russes ont joué avec plus de dynamisme et d’efficacité que leurs adversaires. Après l’attaque de Mikhailov, ils ont reculé de trois yeux (18:21). Il a quand même répondu avec le jeu de N’Gapeth, mais les principales actions ont été enregistrées par des volleyeurs russes. Kevin Tillie, qui a fait sa première apparition sur le terrain à la fin du quatrième set, a raté le service. Dans l’action suivante, Sborn a arrêté les rivaux avec un contre (21:25).

La finale olympique, comme la précédente compétition pour la troisième place, se jouerait au tie-break. Le tricolore a commencé par un faux départ (0-3), mais a réduit l’écart (6-6). En changeant de camp, le Tricolore avait un point d’avance, après l’attaque de N’Gapeth (8-7). Après l’as du service, Patry menait 13:11. Kljuka a répondu, mais Brizard a surpris les adversaires avec une attaque du deuxième ballon. Dans la dernière action du match, les Russes ont attaqué la voiture (15:12).

La plupart des points : Earvin N’Gapeth (26), Jean Patry (15), Trevor Clevenot (11) – France ; Maksim Mikhailov (21), Yegor Kljuka (20), Ivan Yakovlev (10) – Russie. Les Français ont dominé le terrain de service (9-1, 4 aces Brizard).

L’équipe de France a remporté une médaille olympique pour la première fois de l’histoire, et elle a immédiatement remporté l’or. En route vers le titre en quart de finale, elle a battu les Polonais 3-2, et en demi-finale, elle a gagné 3-0.

France – Russie 3 : 2 (25:23, 25:17, 21:25, 21:25, 15:12)

France: Earvin N’Gapeth, Antoine Brizard, Nicolas Le Goff, Barthelemy Chinenyeze, Jean Patry, Trevor Clevenot – Jenia Grebennikov (libero) et Yacine Louati, Benjamin Toniutti, Stephen Boyer, Kevin Tillie. Entraîneur: Laurent Tillie.
Russie: Dmitrij Volkov, Maksim Mikhailov, Illjas Kurkajew, Iwan Yakovlev, Igor Kobzar, Yegor Kljuka – Valentin Gołubiew (libero) et Paweł Pankow, Wiktor Poletajew, Jaroslaw Podlesnych. Entraîneur: Tuomas Sammelvuo.

Résultats et tableaux du tournoi de volleyball de TOKYO 2020

Résumé de chaque journée des Jeux Olympiques au Studio Tokio, tous les jours à 20h00 sur Polsat Sport. Au programme, des athlètes olympiques, des représentants polonais et des experts commentent les événements les plus importants et les plus intéressants de Tokyo. Et tous les matins à 8h00, 9h00, 10h00, 11h00 et 12h00 Flash Studio Tokyo, où nous rapportons ce qui s’est passé aux Jeux olympiques de Tokyo.

RM, Polsat Sport

Visitez Polsatsport.pl

Josée Perreault

"Introverti certifié. Fanatique d'Internet dévoué. Troublemaker subtilement charmant. Penseur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.