Il devait y avoir un transfert de l’élite, et cela échouerait. décision malchanceuse football

Nous avons appris début février que Rafał Strączek rejoindrait les Girondins Bordeaux. C’est alors que le club français, le joueur et ses agents ont révélé que le gardien de 23 ans ne prolongerait pas son contrat avec Stal Mielec, et qu’il partirait après l’expiration de son contrat. frontière.

Voir la vidéo
Le secret des courts de Wimbledon. Pourquoi sont-ils si différents des autres ?

La décision de Strączek n’était pas la plus heureuse. Les Girondins de Bordeaux ont été relégués en deuxième division et le club est aux prises avec d’énormes problèmes financiers. Les problèmes sont si graves que l’avenir du club est en question. Les médias français pensent que les Girondins de Bordeaux pourraient commencer la nouvelle saison même en troisième division.

dans une interview avec « Przeglad Sportowy » Des préoccupations similaires ont été exprimées par le président de Stal Mielec – Jacek Klimek. Il a révélé que le club avait la possibilité de vendre Strączek à l’un des clubs polonais, mais le joueur a insisté pour un transfert à l’étranger.

Les Russes réagissent à la déclaration de Bortniczuk. « Il faut connaître ses ennemis »

En raison de cette décision, Stal ne peut pas gagner un seul centime du joueur. On ne sait pas si le Français sera en mesure de payer l’équivalent d’une formation de gardien de but, qui est due au club polonais. Klimek a admis qu’il s’agissait d’un montant de plusieurs centaines de milliers d’euros.

Les problèmes de Stal et Rafał Strączek

– Nous étions déjà satisfaits de cette valeur, mais la situation s’est compliquée. Au moment où Rafał a signé le contrat, Bordeaux était en Premier League française. Mais l’équivalent est calculé au 1er juillet, et comme vous le savez, votre nouvelle équipe a chuté plus bas dans la ligue. Et à ce stade, nous parlons déjà d’une fraction de la valeur que nous attendions. Et ça pourrait être encore moins, car Bordeaux est même menacé de relégation en troisième division et alors on ne peut compter que sur un paiement symbolique – a déclaré le président de Stal.

Lukasz Kubot et Szymon Walków« C’est un triste jour. » Kubot directement sur l’avenir. « Si je ne gagne rien, je disparais »

Il a ajouté : – Il se pourrait aussi que Bordeaux fasse faillite et alors on ne verra plus un seul euro. En fait, nous sommes malchanceux, mais pas seulement nous. Raphaël aussi. À un moment donné, nous avons eu une très bonne offre pour lui d’un important club polonais. Nous pourrions gagner plus d’un million de zlotys et Rafał aurait un contrat élevé. Malheureusement, le gardien et l’agent ont stoppé cette opération. Aujourd’hui le joueur évoluerait dans un grand club polonais et serait dans un bon niveau sportif et financier. Au lieu de cela, il pourrait se retrouver en troisième division française dans un instant.

Bien que Klimek ne dise pas quel club polonais était intéressé par le gardien de but, on peut supposer qu’il s’agit du Legia Varsovie. Le club de Varsovie était lié au Pod de l’hiver dernier.

Pod est un élève de JKS 1909 Jarosław et est arrivé à Stal en 2017 à l’âge de 18 ans. La saison dernière, le gardien de but a disputé 25 matchs, encaissé 39 buts et gardé six matchs sans faute.

Célestine Marion

« Fan d'alcool incurable. Fier praticien du web. Joueur en herbe. Passionné de musique. Explorateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.