Le français Voltalia s’installe à Porto et négocie le rachat d’Helexie – Energia

Près de trois ans après l’acquisition de Martifer Solar pour environ 9 millions d’euros, la société française Voltalia a prévu d’ouvrir ses bureaux à Porto, sur la luxueuse Avenida Marechal Gomes da Costa, le mercredi 29 mai prochain, dans une zone de 1 300 mètres carrés, où elle compte installer son Solar Competence Center.

« Le Portugal sera la base de l’énergie photovoltaïque de Voltalia », a déclaré Sébastien Clerc, PDG, à Negócios en octobre dernier.

Pourtant, ce lundi, le même Sébastien Clerc a annoncé dans un communiqué que Voltalia « est en négociations exclusives pour l’acquisition d’Helexie, qui appartient actuellement à la famille Mulliez, via Creadev, le premier actionnaire de la multinationale française.

« Cette acquisition s’inscrit dans notre stratégie de croissance dans le domaine de l’énergie solaire, alors que la compétitivité dans ce domaine est croissante », précise le dirigeant.

Selon le même communiqué, le montant de la transaction sera « défini par un expert indépendant, le montant final étant payé par Voltalia via les actions de la société », la transaction devant être finalisée au troisième trimestre de cette année.

Voltalia affirme qu' »en 10 ans », l’entreprise française Helexia, qui a clôturé l’an dernier avec un chiffre d’affaires de 14 millions d’euros, « est devenue une référence internationale grâce à la construction de « toit » photovoltaïque et à l’efficacité énergétique, employant actuellement une soixantaine de personnes.

Voltalia, société cotée à la bourse d’Euronext Paris, produit et commercialise de l’électricité produite par des parcs éoliens, solaires, hydrauliques et biomasse. Elle a une capacité installée de 524 mégawatts (MW) et exploite environ 90 centrales solaires au Portugal.

Voltalia, qui opère dans 20 pays et compte plus de 460 employés, dont 153 au Portugal, a terminé 2017 avec un chiffre d’affaires de 180 millions d’euros et un bénéfice de 3,5 millions d’euros.

(news mise à jour à 17:12)

Henri Jordan

"Créateur sympa pour les hipsters. Gourou de la musique. Étudiant fier. Mordu de bacon. Amoureux du Web passionné. Spécialiste des médias sociaux. Gamer."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.