Lisnard a étudié Ig witek pendant des années. « bonnes nouvelles ». Et parle de la domination du tennis

Iga Świątek a confirmé sa domination dans le tennis féminin en remportant Roland Garros pour la deuxième fois de sa carrière. Cette année, la Polonaise a battu l’Américaine Cori Gauff (6:3, 6:1) en finale. – C’était mon principal objectif de montrer de la stabilité. Alors que cette victoire il y a deux ans n’était pas un saut ponctuel. Je suis fier de moi et de l’équipe. Maintenant, ce classement actuel a dépassé nos attentes – a déclaré Swiatek lors de conversations avec des journalistes lors de l’événement PZU à Lublin.

Voir la vidéo
Agnieszka Radwańska regardait vers le tribunal voisin, et là Iga Świątek. « Quadruple mobilisation »

L’ancien joueur de tennis français connaît Iga Świątek depuis 2014. Et il apprécie sa domination

Jean-René Lisnard a commenté le triomphe d’Iga witek à Roland-Garros pour la deuxième fois de sa carrière. L’ancien tennisman français estime que la domination polonaise sur le circuit est une très bonne nouvelle. – Je pense que c’est une excellente nouvelle car il n’y avait pas de leader sur la tournée féminine. On sait qu’Iga witek, comme Ashleigh Barty, peut rester longtemps au top. Il y avait souvent des joueurs qui avaient de grandes performances et disparaissaient en quelques mois, a-t-il déclaré.

– Pour sortir Iga du classement maintenant, vous devez être très bon non seulement dans certains tournois, mais aussi tout au long de l’année. Grâce à cela, la chaussure pour femme sera un peu plus visible, et malheureusement il n’y a pas eu de stabilisation là-bas – ajoute Lisnard. L’ancienne joueuse de tennis classée 84e à l’ATP connaît très bien la Polonaise. – Une amie m’a parlé d’elle quand elle avait 13 ans, donc je la connais bien. Il n’était peut-être pas le plus fort et le meilleur à l’époque, mais il avait quelque chose en plus », a ajouté le double champion du tournoi ATP Challenger.

Iga Świątek est inscrit à deux tournois en juin sur gazon. La leader du classement WTA devrait se produire d’abord lors de la compétition à Berlin (13-19 juin) puis à Wimbledon. Dans le tournoi du Grand Chelem en Grande-Bretagne, les joueurs s’affronteront sans recevoir de points pour le classement officiel, ce qui signifie que le Polonais ne défendra pas les 240 points de l’an dernier.

Célestine Marion

« Fan d'alcool incurable. Fier praticien du web. Joueur en herbe. Passionné de musique. Explorateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.