Macron sur le grill après l’agression d’un Français non vacciné

Rome, 5 janvier (asannews) – Le président de la République française Emmanuel Macron a fini sous une pluie de critiques transversales, après avoir qualifié les personnes non vaccinées en France d' »irresponsables » et indignes du droit de « citoyenneté » dans un entretien avec Le Parisien. si fort qu’il a plongé la classe politique française dans le chaos en vue de la transformation d’un permis sanitaire en permis de vaccination, les discussions ont ensuite été suspendues au Parlement. Macron s’est montré dur, affirmant vouloir « faire chier » encore plus la petite minorité qui s’y est opposée : « Moi, je ne veux pas contrarier les Français. Bon, les non vaccinés, j’ai vraiment envie de les faire chier. Alors on « Je vais continuer. Faites-le jusqu’au bout », a déclaré Macron. Les allégations ont suscité des paroles de condamnation et une profonde colère lors des débats à l’Assemblée nationale sur les vaccinations adoptées par les législateurs de tous bords. « Pour moi, je le soutiens dès le permis de vaccination, mais je ne peux pas soutenir un texte qui vise à mettre la France en colère », a déclaré le président de la République, Christian Jacob. « Nous demandons la présence du Premier ministre, car les propos du Président de la République sont inappropriés, irresponsables, responsables, méprisables et surtout prémédités », a déclaré Damien Abad, chef du groupe républicain en RPD. « C’est la réalité de la situation, nous ne pouvons pas l’accepter ». Ugo Bernacilis, représentant de France Insoumise, un mouvement de gauche radicale : « Nous y voilà. Hormis la crise politique déclenchée par l’entretien avec le président de la République, désolé, par le président du roi, qui a permis d’insulter certaines parties de la France. , les traiter comme des non-ressortissants et des irresponsables », a déclaré la dirigeante d’extrême droite Marine Le Pen dénonçant les propos « vulgaires et violences totalement inouïes ». La politique de Macron, selon Le Pen, vise « à construire une sorte de guerre contre la partie de la France qui ne viole aucune loi ».

Rockie Steve

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *