Problèmes de gaz en Europe. Gazprom ferme le robinet

Rappelons que Gazprom a annoncé mardi qu’il ne pouvait pas transporter plus de 100 millions de mètres cubes via Nord Stream 1. gaz par jour en raison de l’absence d’un compresseur, qui n’a pas été renvoyé à la station de compression de Portowa après des réparations chez le constructeur – Siemens . En revanche, un autre compresseur, également fabriqué par Siemens, a dû être arrêté en raison de la fin de son temps de fonctionnement entre les inspections.

Jeudi, le patron de Gazprom, Alexei Miller, a annoncé que la société russe limiterait l’approvisionnement en gaz vers l’Europe via Nord Stream 1. Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, en a également parlé.

La suite de l’article sous la vidéo

Voir aussi : La Pologne a-t-elle assez de gaz ? « Le temps se rétrécit incroyablement vite »

Le gaz toujours au-dessus des 120 euros pour 1 MWh

Le prix du gaz vendredi matin au hub néerlandais de TTF pour livraison en juillet a baissé de 1,1% à 122,99 euros le MWh.

Si vendredi, les contrats pour livraison au mois d’août ont chuté de 3,7% à 119,4%, le prix de livraison pour le troisième trimestre n’a pas bougé et s’établit à 122,50 euros le MWh.

Jeudi, le gaz au hub néerlandais de TTF a considérablement augmenté en raison de la réduction des approvisionnements via le gazoduc Nord Stream 1. MWh.

Jeudi après-midi, toutes les livraisons mensuelles et trimestrielles pour 2022 étaient au prix de 133 euros par MWh, augmentant de 50 à 60 % en deux jours.

Évaluez la qualité de notre article :

Vos commentaires nous aident à créer un meilleur contenu.

Henri Jordan

"Créateur sympa pour les hipsters. Gourou de la musique. Étudiant fier. Mordu de bacon. Amoureux du Web passionné. Spécialiste des médias sociaux. Gamer."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.