Cinquante heures de vol et 32 ​​mille kilomètres pour le match de Coupe de France. Démonstration de l’amour des champions de Tahiti pour le football

Le kilomètre qui sépare Tahiti de Trélissac est de 15 883. Le fait de dire ça comme ça ne dit pas grand-chose, même pas n’importe quoi. L’information est inutile pour la plupart des gens. Le kilomètre est pourtant un record, sportif mais pas seulement. C’est ce qu’a vécu l’équipe de l’AS Vénus, club de football basé sur l’île de Tahiti en Polynésie française, pour défier le Trélissac FC au 7e tour de la Coupe de France. En comptant également le retour, l’AS Vénus a parcouru environ 32 mille kilomètres, pour un total de près de cinquante heures de vol. Pas un mauvais voyage. Le mécanisme de la Coupe de France est pourtant le suivant : des équipes de Polynésie mais aussi de l’île de la Réunion, de la Guyane, de la Martinique et de la Corse participent au tirage au sort. La frontière, la française, qui va ainsi des Alpes à l’Amazonie, passe par les Antilles et les mers au large des côtes d’Afrique et d’Océanie. Avec plus de 8 000 équipes en compétition, la Coupe de France est le plus grand tournoi au monde. La FA Cup anglaise est encore loin même si 736 clubs sont en lice pour le prestigieux trophée.

Tout cela parce que ces régions du monde font toujours partie de la France. La Polynésie, qui abrite l’AS Vénus, est techniquement une collectivité française d’outre-mer et comprend plus de 100 îles dans le Pacifique Sud. La capitale est Papeete et ses plages de sable noir et blanc sont l’une des destinations les plus recherchées. touristes du monde entier. En termes de football, Tahiti possède sa propre fédération qui est affiliée à la FIFA et à la Confédération océanienne de football, l’instance dirigeante du football en Océanie. L’équipe nationale des « Iron Soldiers », comme s’appelaient les joueurs rouges et blancs qui représentaient leur pays, a fait ses débuts en 1952, faisant match nul contre la Nouvelle-Zélande (2-2). C’est aussi un record : une victoire 30-0 sur les îles Cook à Papeete en 1971. Un championnat régulier se joue à Tahiti, la Ligue 1 Vini, avec douze équipes en lice. Parmi eux, l’AS Vénus, le club de Mahina où se trouve le Stade Municipal. Le club a également noué un partenariat avec Saint-Étienne et accède à la Coupe de France en remportant la Coupe de Polynésie.

Arrivée à Toulouse fin octobre, l’AS Vénus a également disputé quelques matches amicaux pour mieux préparer un match de Coupe face à Trélissac, club de Dordogne évoluant en championnat « National 2 », quatrième division du football français. «Trélissac est une belle opportunité pour nous, mais rien n’est impossible. Le plus important est de profiter du football et de vos émotions, de votre voyage et de votre progression. Nous sommes venus pour les éliminatoires, mais surtout pour l’aventure humaine » peut-on lire sur la page d’accueil du site officiel du club polynésien avant le match. Précédente participation de l’AS Vénus à la Coupe de France en date du 17 novembre 2019 : Les Vénusiens ont été éliminés par le Racing Besançon sur un score sec de 4-1.

Pour le match joué hier soir, belle mobilisation en Polynésie : à 8h heure locale tout le monde est devant la télé pour une retransmission en direct de la première chaîne polynésienne avec des images également en direct sur Facebook. Finalement, AS Venus a été vaincu et éliminé. Bien qu’ils n’aient pas résisté, les Vénusiens ont perdu 2-0, encaissant un but dans les temps. Trelissac dispute son quatrième match de Coupe de France face à une équipe étrangère. En 2001, il se débarrasse également de l’AS Dragon. L’effort pour Tahiti s’est donc estompé. A la différence du club qui dans la Coupe représentait le département français de Mayotte, un archipel de l’océan Indien entre Madagascar et les côtes du Mozambique. Jumeaux de Mzouazia a battu le CS Plédran en Bretagne à Saint-Brieuc sur le score final de 1-5. Une victoire épique pour le football de Mayotte.

Dans l’histoire de la Coupe de France, il y a aussi d’autres entreprises qui sont devenues des légendes. En 1989, l’ASC Le Geldar de Kourou de Guyane française a atteint les seizièmes de finale. Lors de l’édition 2019/20, la JS Saint-Pierroise de la Réunion a atteint 32km, battant le Chamois Nior au tour précédent, puis en Ligue 2.

Des mondes lointains qui traversent et se retrouvent autour de la tasse. C’est le football sans limites, où ceux qui voyagent à travers le temps avant même la limite. Alors, que voulez-vous pour ramener à la maison les 15 883 kilomètres que vont désormais affronter les kids de l’AS Vénus ?

Lazare Abraham

"Pionnier du café. Analyste. Passionné de musique généraliste. Expert du bacon. Organisateur dévoué. Ninja incurable d'Internet. Entrepreneur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.