Evergrande cède une partie de sa participation dans la banque commerciale à un groupe public – Empresas

L’entreprise de construction chinoise Evergrande a annoncé aujourd’hui la vente de 19,93 % du capital de la banque commerciale Shengjing Bank au conglomérat public, pour 9 993 millions de yuans (1 322 millions d’euros), dans un contexte de pénurie de liquidités.

Dans un communiqué transmis à la Bourse de Hong Kong, Evergrande a indiqué qu’après la transaction, sa participation dans Shengjing Bank est passée de 34,5% à 14,57%.

Evergrande transférera 1,753 million d’actions au prix unitaire de 5,7 yuans (75 centimes d’euros). L’argent n’ira probablement pas dans les coffres du développeur, car la Shengjing Bank a exigé que le bénéfice net qu’Evergrande tire des opérations rembourse sa dette auprès de la banque.

Le conglomérat qui a acquis la participation a été identifié dans les documents comme étant le Shenyang Shengjing Finance Investment Group, un groupe d’État formé par diverses institutions de la ville de Shenyang – où se trouve la banque – et de la province du Liaoning.

La raison invoquée pour la transaction était le « problème de liquidité » d’Evergrande, qui « affectait matériellement et négativement la Shengjing Bank ».

En mai, le portail d’information économique Caixin a rapporté que le régulateur bancaire chinois enquêtait sur plus de 100 milliards de yuans (13 227 milliards d’euros) dans des transactions entre Evergrande et Shengjing Bank, qui détenait « un grand nombre » d’obligations, jusqu’à présent son principal actionnaire. .

Bien qu’Evergrande ait veillé à ce que toutes les opérations avec la Shengjing Bank soient conformes aux réglementations en vigueur, le maire adjoint de Shenyang a appelé les entreprises publiques de la région à augmenter « progressivement » leurs participations dans l’entité, afin « d’accélérer sa conversion en bonnes banques ».

Dans un communiqué publié ce matin, Evergrande a garanti que l’inclusion du groupe public « contribuerait à stabiliser les opérations de la banque » et à « augmenter et maintenir la valeur » des actions détenues par la société immobilière.

La nouvelle a été bien accueillie par les investisseurs à la Bourse de Hong Kong, l’action Evergrande ayant augmenté de plus de 13,1% au cours de la séance du matin.

Evergrande, avec un passif total d’environ 256 milliards d’euros, doit aujourd’hui faire face à 47,5 millions de dollars (40,6 millions d’euros) de paiements d’intérêts sur des obligations émises hors de Chine.

Jeudi dernier, le délai de paiement de 84 millions de dollars (environ 71 millions d’euros) d’obligations émises à l’étranger a également expiré.

Fitch déclasse le géant chinois de l’immobilier

Pendant ce temps, Fitch a rétrogradé China Evergrande Group et ses filiales, Hengda Real Estate Group et Tianji Holding Limited à C de CC, invoquant le risque élevé de défaut.

« La réévaluation reflète qu’Evergrande a peut-être fait défaut sur les intérêts des obligations senior non garanties et est entré dans un délai de grâce de 30 jours », a déclaré l’agence de notation.

Lazare Abraham

"Pionnier du café. Analyste. Passionné de musique généraliste. Expert du bacon. Organisateur dévoué. Ninja incurable d'Internet. Entrepreneur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.