Ils travaillent moins et produisent plus : la semaine de quatre jours est arrivée dans cette entreprise française Entreprises

Lorsque Laurent de la Clergerie a décidé de ne faire travailler ses salariés que quatre jours, tout en conservant le même salaire, il savait qu’il risquait de nuire à la rentabilité. « Certains ont pensé que c’était de la folie », raconte le directeur de la société française LDLC.

Henri Jordan

"Créateur sympa pour les hipsters. Gourou de la musique. Étudiant fier. Mordu de bacon. Amoureux du Web passionné. Spécialiste des médias sociaux. Gamer."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.