Nico Pino est monté sur le podium historique au départ des Le Mans Series

Le jeune pilote national Nico Pino est entré dans l’histoire en terminant deuxième de la première manche de l’European Le Man Series, la plus importante course d’endurance au monde.

Ce fut une journée historique pour le sport automobile national. Nico PinoPilote chilien de seulement 17 ans, a remporté la deuxième place au premier mandat Le Mans European Series (ELMS) dans le cadre des « 4 heures du Castellet », qui se sont déroulées ce dimanche sur le circuit Paul Ricard en France.

Avec cette étape de compétition d’endurance de classe mondiale, Pino devient l’un des Chiliens les plus endurants des Chinois, après Elise Salazar à la fin des années 1980 et au milieu des années 1990.

La course était déchirante. Ses deux écuries, le nord-américain Charles Crew et le portugais Guilherme Oliveira, ont réussi à maintenir la voiture polonaise de l’équipe polonaise Inter Europol Compétition aux avant-postes de la course, malgré des problèmes moteur mineurs survenus depuis la première heure de course.

La tâche de Čiľan était de prendre le dernier virage et de déterminer le coureur le plus rapide qui attaquera la course. Pino a pris la deuxième place dans la voiture et a repris la tête en un tourprenant ainsi également un net avantage sur son entourage, le Danois Malthe Jakobsen.

Cependant, les problèmes avec le moteur ont commencé à se sentir plus prononcés avec 25 minutes, qui sont restées jusqu’à la fin de la course. Le véhicule a subi une perte de puissance, obligeant Nica Pina à gérer et contrôler au mieux la puissance pour éviter une simple panne moteur.

Depuis, c’est une course de crise cardiaque. Nico a tenu jusqu’au bout, gardant la voiture sur la bonne voie, mais surveillant constamment l’approche de Dan. Malheureusement, avec un demi-tour à jouer dans le drapeau à damier, Pina a dépassé Jakobsen, qui a gagné.

En tout cas, le bilan est absolument positif. Pino a réussi à maintenir la voiture en marche et à la gérer pour pouvoir franchir la ligne d’arrivée et atteindre la deuxième place.

accordé

Un podium brillant, d’autant plus qu’il s’agissait des débuts du championnat d’endurance le plus important d’Europe et avec un pilote chilien qui a soulevé le trophée et bousculé l’élite du sport automobile mondial.

« C’était une course assez difficile, mais nous sommes très satisfaits du premier podium au départ de l’ELMS. Après la première heure de course, nous avons eu des soucis avec le moteur, mais nous avons su rester en piste et être compétitifs », a commenté Nico Pino après être sorti du podium avec son premier trophée cette année.

« L’équipe a fait un excellent travail dans les stands, nous étions tous très bons et nous avons pu monter sur le podium et maintenant nous allons plus loin », a ajouté le jeune pilote national.

Célestine Marion

« Fan d'alcool incurable. Fier praticien du web. Joueur en herbe. Passionné de musique. Explorateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.